Accueil / Informations Générales / Bénévolat : Changement en vue pour le WHV ?
Bénévolat Travail Champs

Bénévolat : Changement en vue pour le WHV ?

Si le visa Working Holiday a constitué, jusqu’ici, le sésame idéal pour des milliers de personnes désirant joindre l’utile à l’agréable pour découvrir l’Australie tout en y travaillant, cela risque malheureusement de changer dans les années à venir.

En effet, il se pourrait que les conditions de renouvellement du visa Working Holiday connaissent un durcissement qui réduirait alors considérablement le nombre de bénéficiaires de ce visa. C’est du moins ce qui ressort des déclarations faites par plusieurs responsables politiques australiens de premier plan. Ainsi, la vice-ministre chargée de l’immigration et de la protection des frontières, la sénatrice Michaelia Cash, a annoncé que « le travail bénévole ne serait plus pris en compte pour bénéficier d’une prolongation de visa d’une année supplémentaire ». Dès lors, les titulaires du visa Vacances et Travail n’ayant pas cumulé 88 jours rémunérés de travaux agricoles dans les zones listées par le gouvernement, se retrouveraient au terme de leur première année dans l’obligation de quitter le territoire Australien.

Quelles Conditions pour Prolonger le Working Holiday Visa ?

Jusqu’ici, l’obtention d’une prolongation pour le visa Working Holiday était conditionnée par la justification de trois mois d’activité au minimum dans les secteurs agricoles, miniers ou de construction. Néanmoins, il faut savoir que pour le secteur agricole notamment, de nombreux propriétaires d’exploitation engagent des travailleurs saisonniers bénévoles auxquels ils fournissent logement et nourriture en contrepartie de leur travail.

C’est ce qu’on appelle aussi le Wwoofing, une façon de voyager autrement puisqu’en offrant vos services vous pouvez vous voir offrir le gite et le couvert. Ces échanges de services n’incluant aucune rémunération étaient jusqu’à présent pris en compte par le gouvernement australien dans le calcul des trois mois (88 jours) d’activités spécifiques afin de bénéficier d’un renouvellement de son VVT.

C’est pourquoi, les nombreux adeptes de Wwoofing ne pourraient plus prétendre à une prolongation de leur visa Working Holiday, puisque cette activité représente bel est bien du bénévolat. Quand on sait que le Wwoofing constitue le principal fournisseur de main-d’œuvre pour les exploitations agricoles australiennes (jusqu’à 90% des 12,000 Wwoofers qui travaillent chaque année en Australie), on comprend mieux les craintes suscitées par ce projet de loi auprès des professionnels du secteur. En effet, ceux-ci redoutent une diminution considérable de la main-d’œuvre disponible sans laquelle leurs exploitations ne pourraient avoir le même rendement. Les plus fragiles des 2,500 fermes agricoles que compte le pays pourraient même venir à disparaitre.

Quels Changements pour le Visa Vacances et Travail ?

Le principal changement, si ce projet de loi venait à aboutir, serait la suppression du bénévolat (Wwoofing et toute autre forme de travail bénévole) des activités pouvant donner lieu à un renouvellement du Working Holiday Visa. Néanmoins, même si la loi venait à être promulguée, cela ne signifierait pas pour autant la fin du Visa Vacances et Travail, puisque les titulaires de titre de séjour pourront toujours obtenir une prolongation de leur visa à condition de se tourner vers des activités rémunérées et justifiées par des bulletins de paie. Seul ce document serait alors en mesure de leur garantir un renouvellement de leur VVT et une prolongation de leur séjour Down Under.

 

Vous Aimerez Aussi